🌻 Végétarisme: et si on en parlait? 🌻

Non, je ne suis pas (encore?) végétarienne, encore moins végétalienne. Mais ça ne m'empêche pas d'être sensible à la question, et j'aimerais bien que toi aussi, tu sois sensibles à la question. Voici deux trois choses à savoir:

- Manger de la viande, c'est fatal pour l'or bleu: l'élevage représente 8% de la consommation d'eau, parce que élever des boeufs, mine de rien, ça demande du beaucoup de fourrage, donc beaucoup d'eau (15 500 L pour un kilo de boeuf!). Et bon, on va pas se mentir, on peut pas dire que l'eau soit une ressource sur laquelle on pourra toujours compter pour en avoir à volonté. Certes, toute agriculture nécessite beaucoup d'eau, mais si cette dernière n'était pas utilisée pour l'élevage, cela diminuerait énormément sa consommation. En outre, il serait peut-être temps d'utiliser davantage l'eau de pluie pour irriguer les cultures (dans les régions où le climat le permet, bien sûr): une alimentation végétarienne qui utiliserait l'eau de pluie pour l'agriculture des aliments consommerait 26 moins d'eau qu'une alimentation non végétarienne. Ce n'est pas négligeable! Je veux pas te faire paniquer, mais selon le CNRS, d'ici 2025, compte tenu de l'augmentation de la population mondiale, entre la moitié et les deux tiers de la population mondiale connaîtra le stress hydriques... Diminuer sa consommation de viande, c'est diminuer la consommation d'eau (et la consommation d'espaces...).
- Manger de la viande, c'est manger de l'espace terrestre: pour un kilo de boeuf, il faut  323 m², contre 6 m² pour un kilo de légumes; 70% de la forêt amazonienne a été déforestée pour les besoins de l'élevage (je vais pas te faire le topo sur l'importance de la forêt et des environnements naturels, je pense que tu es au courant).
- Manger de la viande, c'est énergivore: l'élevage et la pêche sont gourmands d'énergie fossile, surtout pour la production des engrais (encore et toujours eux...), sauf que ce n'est pas une énergie renouvelable. C'est pomper la Terre, et c'est un emprunt qui équivaut à un non-retour! Un kilo de poisson nécessite par exemple 3,4 litres de carburant pour faire avancer le chalutier. 
- Manger de la viande, c'est faire du mal aux sols: le surpâturage entraine l'érosion du sol voire sa désertification. C'est comme si une parcelle de la Terre mourrait, parce qu'on l'aurait épuisée au prix d'un steak. 
- Manger de la viande, c'est réchauffer la planète: eh oui, parce que selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), l'élevage est responsable de 18% du CO2 (plus que nos petites voitures!), 37% du méthane et 65% des émissions d'hémioxyde d'azote (alors, si j'ai bien compris, c'est un gaz à effet de serre qui est utilisé pour plusieurs choses, notamment la conservation de la viande).  
- Manger de la viande, c'est rejeter pleins de mauvaises choses dans les sols: il faut savoir que l'agriculture pour l'élevage est bourrée de pesticides et d'engrais et que les animaux sont bourrés de médicaments (antibiotiques). En dehors du fait que du coup, le lait que tu bois est bourré d'antibiotique, les sols sont submergés par ces éléments chimiques, et on connait la suite: pollution de la nappe phréatique, pluies acides, etc.
-Manger de la viande n'est pas en accord avec la faune et la flore: destruction des habitats à cause de la déforestation et de l'épuisement des sols, le réchauffement de la planète à cause des gaz à effet de serre, la pollution, la monoculture, etc. En 2006, la FAO notait que 306 des 825 écorégions  (zones qui se singularise par son climat, sa faune, sa flore, son sol, etc.) terrestres étaient menacées par l'élevage.
- Manger de la viande n'est pas rentable: seulement 39% de viande d'un animal est consommé, le reste n'étant pas consommable... Quel manque de respect pour l'animal tué!
- Manger de la viande, un acte criminel? Personne n'est dupe là-dessus: les animaux sont maltraités. 83% des poulets de chair sont élevés sans accès à l'extérieur, les animaux sont mutilés pour "faciliter" leur cohabitation (puisqu'ils se marchent dessus...), la mortalité est très élevée (20% des cochons meurent avant d'avoir atteint l'âge d'être abattus)... Je continue? Evidemment, cela concerne la consommation de viande, mais aussi d'oeufs, de lait (hormone de croissance bovine qui doit permettre à la vache de produire plus et plus longtemps du lait après avoir eu son petit, ce qui la conduit à la mort en quelques années à peine), etc;

Dis-toi que ce sont des raisons pour diminuer ou stopper sa consommation de viande, mais qu'il y en aurait encore au moins le double. Mon but n'est pas de tenir un discours alarmiste, mais juste de montrer que notre habitude de consommation de viande n'est pas en accord avec le monde d'aujourd'hui. L'agriculture réservée à l'alimentation des animaux destinés à l'abattoir pourrait servir à nourrir la population mondiale (1 personne sur 9 souffre de la faim dans le monde); l'eau pourrait être économisée et utilisée pour une agriculture respectueuse de l'environnement dans des régions arides pour que les populations locales puissent vivre de leurs cultures agricoles; des écosystèmes et des forêts pourraient être préservés, ainsi que les sols et tant d'autres choses. Ne cherchons pas: il n'y a pas un seul point positif à la consommation de viande, si ce n'est la vitamine B12, celle qui est importante sur le système nerveux, mais on peut trouver d'autres moyens d'en absorber (compléments alimentaires, laits végétaux, etc.).

Pour suivre la logique jusqu'au bout, il faudrait même être végétalien, c'est-à-dire ne pas consommer de produits animaliers (oeufs, lait, etc.). Cela nécessite de se conformer à une alimentation composée uniquement de graines, de légumes, de fruits, etc. Mais si on diminuait ou stoppait déjà notre consommation de viande, ce serait un grand pas de fait. Il faut savoir que, de toute façon, la consommation de viande et de produit laitier n'est pas bonne pour la santé, cela augmente même la mortalité de manière générale. Il n'y a rien, dans la viande et dans les produits animaux, qui ne soit nécessaire à l'organisme humain. Certaines études estiment même qu'un régime végétalien garantirait une meilleure santé qu'un régime omnivore.
L'objectif est bien entendu de devenir vegan: ne pas consommer d'animaux ou de produits animaliers, et observer une éthique de vie qui n'utilise pas de vêtements en cuir ou en laine, une dénonciation des zoos, etc.

Mon expérience personnelle me fait dire que diminuer sa consommation de viande s'intègre parfaitement dans un changement plus radical de ses habitudes de vie: quand on cherche à faire plus de sport, à manger plus équilibrer, à privilégier les cosmétiques BIO, à acheter plutôt des produits locaux que des produits importés, qu'on cherche à faire des petits gestes pour la planète, bref, qu'on cherche à préserver sa propre santé et celle de notre Terre, on diminue instinctivement notre consommation de viande, car elle parait peu respectueuse de notre corps par rapport à une courgette et peu respectueuse de la Planète par rapport à un radis. Cela fait donc parti de ce travail sur soi pour être plus en accord avec son corps et celui de notre petite Terre. N'est-ce pas formidable, de pouvoir changer tout cela aussi facilement? Qu'en penses-tu: toi aussi tu vas diminuer ou stopper ta consommation de viande?

A visiter:
Viande.info: un site internet très complet qui expliquera pour précisément ce que j'ai résumé dans cet article
Aujourd'hui Demain: un "concept store vegan" où l'on peut trouver de nombreux produits, difficiles à trouver dans les grandes surfaces.
Hot for food: une chaine youtube qui propose des recettes vegan
Liv's Healthy Life: une chaine youtube qui propose des recettes vegan

Et bien sûr: Demain


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire