🌿 Goodeed: donner de son temps pour des causes humanitaires 🌿

En 2014, Vincent Touboul-Flachaire fonde le site Goodeed. Le principe est simple: tu t'inscris en trois secondes, et tu as la possibilité de visionner trois publicités par jour, vingt secondes minimum chacune. 80% de l'argent généré par tes visionnages sont versés à des ONG, selon le type d'action que tu as décidé de soutenir:


  • Weforest pour les plantations d'arbres. Les arbres sont plantés à East Khasi Hills, dans la forêt Meghalaya en Inde. C'est l'éco-région la plus humide au monde, c'est donc un éco-système extraordinaire et unique au monde. Mais c'est un lieu qui subit une grande perte d'espace forestier, alors que cette forêt est vitale pour les Khasi, la population locale (sans parler du désastre écologique...). L'objectif de Weforest est donc de planter des arbres à East Khasi Hills. Pour plus d'information, clique ici
  • Unicef pour les vaccins. L'ONG agit au Tchad contre la polio, maladie virale qui attaque le système nerveux: elle peut provoquer la paralysie voire la mort. Pour plus d'information, clique ici!
  • Programme alimentaire mondial pour les repas. En visionnant des publicités pour ce programme, on aide le Programme alimentaire mondial à donner des repas scolaires aux enfants du Kenya. C'est une aide non négligeable, car c'est souvent le repas le plus consistant que ces enfants peuvent avoir. Pour plus d'information, clique ici
J'ai mis le site de Gooded en page d'accueil quand j'ouvre internet; comme ça, je n'oublie pas de regarder une minute de publicité par jour, soit vingt secondes pour chacune de ces trois actions. Ça ne coûte rien, ça ne prend même pas de temps (une minute, vraiment...), et si tout le monde s'y met, on peut vraiment aider ces ONG à mener à bien leurs programmes. Alors, qu'est-ce que tu attends?

Il y aurait sûrement un discours critique à tenir sur ce genre de pratique, et j'ai lu plusieurs articles critiques à ce propos. Critiques par ailleurs très justes: le don en ligne est aussi un moyen de verdir l'image de certaines entreprises, etc. sans compter que le don en ligne ne représente qu'une part infime, presque inexistante parfois, du financement des ONG. Bref, il faut raison garder face au principe des dons en ligne. 
Mais je ne me lancerai pas dans une critique acerbe contre ce principe, déjà parce que je n'en ai pas l'envie, et aussi parce que je pense plus de bien que de mal envers des sites comme Goodeed. A trop critiquer, j'en tomberais dans le discours du "à quoi bon?". Non, justement. Il y a toujours un bon: peut-être que ton don à toi ne va pas mener très loin, mais ton don plus le mien, plus celui de mon voisin, et ainsi tout de suite, c'est à vous transformer une souris en éléphant! Je crois que parfois, dans la vie, il faut mettre de côté les casses-têtes et profiter des choses simples: c'est simple, n'est-ce pas, de regarder une publicité? Toute la journée, on nous bassine de publicités, et c'est énervant; mais ici, ce bassinage sert à quelque chose, vraiment! Je suis la première à cracher sur le principe de la publicité de consommation (celle pour parfum, sexiste au possible, et j'en passe), mais ici, ce n'est pas du tout la même chose, et je ne dis pas que les publicités de Goodeed n'essaient pas de pousser à la consommation, mais leur caractère utile les rend beaucoup plus douces. Alors, pose-toi une minute devant ton écran, et profite du fait de pouvoir faire quelque chose de simple et d'utile à la fois! Je pense que ce principe, s'il ne va pas changer le monde, ne peut pas faire plus de mal que de bien, c'est pourquoi je ne vois pas d'un mauvais œil. Qu'en penses-tu? 

Mais regarder une publicité ne remplacera jamais le don régulier. Il ne faudrait pas que cette pratique engendre une déresponsabilisation des individus: "Je regarde des publicités, par besoin de donner 10 euros par mois à telle ou telle ONG". Comme je le disais plus haut, le don par visionnage de publicité ne représente pas grand chose dans le financement des organisations humanitaires. Il faut voir cela plutôt comme un "complément". Le meilleur soutient que tu puisses donner à une action, c'est de donner régulièrement sept euros ou plus à une organisation de ton choix, selon les causes qui te sensibilisent le plus. Après tout, sept euros, ce n'est pas grand chose et c'est une aide véritable. Un don d'argent mensuel et un visionnage de publicités quotidien, cela me parait être une bonne action pour les petits citoyens du monde que nous sommes, non? 

Du coup, j'en profite pour te parler un peu de l'ONG CARE. Celle-ci intervient un peu partout dans le monde, avec pour but de lutter contre l'extrême pauvreté et de défendre l'accès aux droits fondamentaux, tout en portant une attention particulière à la condition des femmes et œuvrant à leur émancipation. Je ne vais pas faire une description détaillée de chaque action de Care, le mieux étant que tu te rendes sur cette page-ci, qui t'explique très simplement les actions que l'organisation entreprend dans vingt-neuf pays différents. 
Pourquoi j'ai décidé de donner chaque mois à cette organisation et pas à une autre? Pour être honnête, la première raison, c'est que je suis tombée sur un recruteur de donateur pour CARE alors que je venais d'avoir la majorité, et que j'avais déjà envie de donner à une organisation. Si ça avait été une autre organisation, j'aurais peut-être donnée à une autre organisation. C'est ce qu'il s'est passé pour moi, et c'est ce qui arrive généralement à chacun d'entre nous: on donne à telle ou telle organisation parce qu'on a rencontré ce recruteur de donateur à cet endroit, à ce moment-là. Mais ça serait mentir que de dire que c'est la seule raison: on ne donne pas douze euros par mois "par hasard". En vérité, le principe de CARE m'a tout de suite plue: l'organisation aide les populations à parvenir à l'autonomie (développement de l'agriculture, construction d’infrastructures pour l'approvisionnement de l'eau, construction d'écoles, etc.), comme la plupart des ONG, mais en se focalisant tout particulièrement sur la condition des femmes (lutter contre le mariage forcé par exemple) et en travaillant essentiellement avec des femmes, car elles font preuve d'une force incroyable dans la lutte contre l'injustice et la pauvreté et parce qu'elles jouent un rôle moteur dans l'amélioration des conditions de vie. 
N'oublions pas qu'il y a actuellement trois urgences, raison de plus pour soutenir CARE (ou une autre ONG d'ailleurs, il n'y en a pas une plus importante qu'une autre, l'important est de donner!):
Je sais que ce n'est pas toujours facile de donner de l'argent tout en restant dans le confort de notre vie: on se dit que notre don ne va pas arrêter la guerre, on hypocrite en donnant sans s'impliquer concrètement dans l'amélioration des conditions de vie des autres. Mais sachons que, sur le terrain, il faut des personnes formées, et que la meilleure aide que nous pouvons donner, c'est l'aide financière, car elle permet de subvenir aux besoins des populations (j'ai l'impression de faire l'apologie de l'argent, c'est horrible, mais tu vois là où je veux en venir?). Agissons déjà à notre échelle, c'est la meilleure chose que nous puissions faire! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire